COMPARATEUR DE CREDIT A LA CONSOMMATION

OBTENIR LE MEILLEUR TAUX

Comment avoir un courtier gratuit ?

“J’ai besoin d’un prêt immobilier,..  qui connait un bon courtier gratuit ?” n’avez-vous pas déjà entendu cette demande ? ou encore un courtier immobilier gratuit ?

En regardant sur internet, il est possible de tomber sur des annonces de courtiers en ligne qui se disent proposer gratuitement leurs services et pourtant la réalité est toute autre.

En effet, trouver un courtier gratuit n’est pas faux ! jusqu’à un certain moment, c’est bien ce que nous  allons analyser ici,  cette présentation des plus avantageuses.

Loi Lagarde : c’est une véritable réorganisation en 2010 et réellement applicable en 2013, qu’il faut connaitre au moins pour l’essentiel. Le courtier en crédit immobilier est un Intermédiaire courtier en Opérations Bancaires et en Services de Paiement en relation avec les établissements bancaires. Il n’est pas considérer de la même manière qu’un agent immobilier par exemple. La fonction du courtier prêt immobilier engage le client contractant sur le plan financier et pour de nombreuses années souvent à la suite de la proposition de vente d’un bien immobilier

Un professionnel qui travaillerait bénévolement ?

Pensez-vous vraiment qu’un professionnel travaillerait bénévolement pour vous ? La réponse est clairement non. Le courtier en crédit immobilier est rémunéré pour son activité ou plus précisément pour la réussite de son activité.

Demandez conseil a notre courtier

Un courtier prend des frais de courtage, en général de 1% du montant du prêt débloqué. (suivant la complexité, montage financier, juridique et fiscal)

Suivant les accords signés avec des banques, une commission  de 0.5% sera servie en respect des objectifs fixés par cet établissement bancaire. Autrement dit , un courtier prêt immobilier gratuit ne serait il pas, non mandaté par la banque ?

Cette présentation du courtier crédit immobilier gratuit “pour l’emprunteur” reste une éventualité. Le courtier exceptionnellement pourrait présenter un dossier de financement dans une banque sans être rémunéré pour faute de convention préalable. Dans ce cas quelle serait la ressource de ce professionnel bien singulier ? n’est ce pas ?

Pourtant, un courtier fait un travail de fond minutieux conforme à la réglementation, en recherchant le financement auprès de plusieurs établissements bancaires. Dans cet aspect il est un “banquier” extérieur, c’est à dire n’ayant pas de lien de subordination avec les établissements bancaires, tout en assurant “la fonction des conseillers de banque” à ceci près que le conseiller de banque  n’a pas une obligation de résultat, ce qui change tout.

La comparaison s’arrête là, le courtier en crédit immobilier est diplômé, il est enregistré à l’ORIAS, il  possède une RCP et justifie d’une expérience tant financière que juridique, voire même un certain talent relationnel et négociateur.

De ce point de vue, faire appel à un courtier, c’est la certitude d’obtenir le meilleur taux du marché à l’instant même. Ceci mérite à être rappelé, en effet, un courtier doit être indépendant vis à vis des banques. Ensuite, le courtier en crédit immobilier ne percevra son salaire qu’en cas de réussite, c’est à dire lorsque vous aurez obtenu votre prêt.

La suite nous montrera comment travaille un courtier expert en crédit immobilier et en assurance emprunteur.

Pas de résultat = pas de rémunération

En effet, si le courtier n’arrive pas à un accord avec le banquier et que son potentiel client l’accepte, alors il ne sera pas du tout rétribué. C’est dans la loi.

L’ambiguïté se cache t elle ici, le courtier analyse vérifie, les conformités tant du point de vue, de l’emprunteur qui doit le mandater pour rechercher le meilleur financement, que de l’observation de l’objet à financer et ce bien avant un éventuel paiement.

Mais ce n’est pas tout, le courtier se doit de vérifier la conformité ou la licéité de l’opération financière. En d’autres termes :

    • pas de remarques particulières de blanchiment d’argent (TRACFIN),
    • pas d’engagement financier au delà des capacités de remboursement de l’emprunteur et
    • par conséquent respecter la loi Neiertz, et la loi Scrivener (I ou II)

 

  • édition des offres de prêt, taux fixe ou taux variables, conserver un exemplaire de l’offre préalable de crédit,
  • ne pas dépasser le taux d’ usure en référence à la publication de la Banque de France en matière de surendettement.

Le projet immobilier ne sera finançable qu’après avoir satisfait à toutes ces obligations, la demande de prêt sera instruite et présentée dans les banques en question, les plus susceptibles d’ obtenir les meilleures conditions.

Ainsi, les conseils en amont du financement commence par les conseils gratuits  et en même temps de  s’ assurer que le futur propriétaire est tout à fait apte à s’engager dans un contrat qui l’engage pendant des années.

En définitive, le courtier est gratuit et ne facture que si vous obtenez votre prêt.

Ainsi, tout professionnel qui se respecte doit afficher sur ses documents la mention suivante :

Conformément à l’article L321-2 du Code de la consommation, du 11 décembre 2001, aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent

Rémunération en cas d’accord

Dans le cas où le courtier ne réussit pas à avoir un accord, il n’est pas payé alors serait ce  possible de dire que le courtier serait gratuit. Dans le cas contraire, une commission est prévue. La banque participe mais pas seulement. Le client a des frais à payer également.

Rémunération en cas d’accord

Dans le cas où le courtier ne réussit pas à avoir un accord, il n’est pas payé alors il est possible de dire que le courtier soit gratuit. Dans le cas contraire, une commission est prévue. La banque participe mais pas seulement. Le client a également des frais à payer.

SOS Courtier

Méthode pour avoir un courtier gratuit

Ces frais de dossier peuvent être englobés au dossier de financement. Dans la majorité des cas, le courtier insère cette partie directement dans le crédit immobilier global. Sur un prêt contracté pour acheter une maison en province ou un bel appartement, la majoration est d’environ 12 euros par mois.

Cette technique efficace permet au demandeur de ne pas sortir le moindre centime de sa poche. Dans ce cas, il est dit que le courtier est gratuit même si en réalité il perçoit bien une gratification.

Alors oui un courtier n’est pas gratuit mais en revanche il est fortement rentable. Grâce à cette méthode, et même en comptant la part du prêt couvrant les frais de dossier du courtier, le demandeur obtient un total d’intérêts bien inférieur à ce qu’il aurait pu décrocher en démarchant lui même les banques. Il aura un taux bien meilleur et économisera beaucoup d’argent.

Pas gratuit, mais extrêmement rentable, voilà pourquoi il est intéressant de passer par un courtier professionnel en crédit immobilier.

RECOMMANDATIONS Informations non contractuelles n’ayant qu’une valeur informative, susceptible de modification sans préavis ni notification. La rédaction invite ses lecteurs intéressés par ces informations, à approfondir par un examen lié à sa situation, avant toute décision.