« Combien me coûte un courtier immobilier ? »

Vous voulez décrocher un crédit immobilier et vous hésitez à passer par un courtier car vous pensez qu’il vous coûtera cher ? Quelle est réellement la rémunération d’un courtier ? La vérité enfin affichée.

Le courtier gratuit

La première chose à savoir est que solliciter un courtier est gratuit. C’est totalement gratuit tant que le prêt n’est pas accordé. Le courtier ne peut pas demander quelconque argent même pour ses frais téléphoniques, de déplacement, etc.

Ainsi, vous trouverez cette note sur tous les documents des courtiers :

Conformément à l’article L321-2 du Code de la consommation, du 11 décembre 2001, aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent

Cependant, il est clair qu’un courtier ne travaille pas pour rien. Comme tous les autres professionnels, il a une rémunération et celle-ci n’est active que si le prêt est bel-et-bien débloqué.

Comment le courtier se rémunère ?

Dans la réalité, en cas de réussite, le courtier est rémunéré par les banques en tant qu’apporteur d’affaire. Il gagne ainsi un pourcentage du prêt débloqué. A cette part s’ajoute des frais de dossier que l’emprunteur couvre.

SOS Courtier

Certains courtiers prétendent qu’ils sont gratuits mais ce n’est pas le cas. Personne ne travaille gratuitement et c’est bien normal. En revanche, il est possible de faire passer l’ensemble de la rémunération du courtier dans le crédit. De ce fait, le prêt pourrait être légèrement majoré afin d’englober les frais de dossier. Pour l’achat d’une maison, ce surplus pourrait être estimé à 12 euros par mois sur 25 ans.

Est-ce rentable de passer par un courtier ?

La question à se poser est simple, est-ce qu’avec 12 euros de plus par mois le prêt sera plus rentable en passant par un courtier ? La réponse est oui.

Outre le côté pratique de laisser un courtier gérer son dossier, régler tous les détails avec chaque banque démarchée et négocier au mieux pour avoir le meilleur taux, l’aspect financier est aussi favorable. La négociation du taux par un courtier est très agressive et en général il décroche un taux largement inférieur ce qui correspond à des économies de 20.000 ou 30.000 euros sur un projet immobilier standard. Les 12 euros par mois de majoration sont bien évidemment couverts par la baisse des intérêts du prêt immobilier total.