Epargner pour améliorer ses chances d’avoir un crédit immobilier

Le banquier regarde plusieurs critères avant d’accepter ou de refuser un crédit immobilier. Il va examiner notamment l’état des comptes bancaires du demandeur, ses revenus, sa situation professionnelle, ses crédits en cours et son apport.

Avant de rencontrer son banquier ou même son courtier immobilier, il faut travailler son dossier pour l’améliorer en vue d’avoir de meilleures chances d’obtenir un emprunt mais également d’avoir de meilleures offres tarifaires.

SOS Courtier

Epargne pour avoir un apport

Un des points qu’il ne faut pas négliger est l’épargne. La première raison est qu’en épargnant, un apport naît. Si le demandeur (célibataire ou couple) a épargné sur 3 ans la somme de 200 euros par mois alors il a un apport de 7 200 euros ! C’est une somme non négligeable surtout pour une épargne mensuelle qui n’est pas non plus exorbitante.

Epargner pour montrer son sérieux

Mais derrière la question de l’épargne mensuelle se pose surtout la question du sérieux dans la gestion du compte. Ainsi si le demandeur met de côté tous les mois une somme établie de 50, 100 ou 200 euros, alors le banquier ne peut que constater du sérieux dans sa gestion du compte bancaire. Il perçoit le demandeur comme quelqu’un qui sait gérer ses dépenses financières par rapport à ses rentrées d’argent et il sera plus facile à convaincre de faire un offre et une belle offre de prêt immobilier.

En plus, le demandeur paye sûrement un loyer. Si son loyer est de 560 € par mois et qu’il épargne en plus 200 € par mois alors que ses mensualités de remboursement sont chiffrées à 720 €, il a prouvé qu’il avait tout pour réussir à tenir l’engagement de remboursement du prêt bancaire habitat.

Tout individu ayant un projet d’acquisition immobilière à moyen terme a donc doublement intérêt à épargner tous les mois une somme convenue et fixe pour améliorer ses chances de décrocher le prêt bancaire.